La rencontre de soi...

La rencontre de soi, re-trouver l'Unité ; lien entre la Psychothérapie et la Spiritualité.

Comme vous le savez, ma philosophie repose sur l’idée que tout être humain est, par essence, unique, libre et créateur. Il possède potentiellement au fond de lui toutes les ressources nécessaires pour faire face à toutes les situations, que celles-ci soient existentielles ou conflictuelles avec les changements continus que cela suppose du fait de l’impermanence des choses et des êtres.

Le changement étant inhérent à l'âme humaine, il est déconcertant de voir à quel point l'Homme en a peur. Il se cristallise sur place, et luttant de toutes ses forces, pour maintenir, ce qu'il considère pour lui-même être un "équilibre". Mais à quel prix ? 

J'aimerais avant que vous ne continuez votre lecture, vous exposer ce que le mot "spiritualité" veut dire pour moi.

C'est un peu comme le terme "coach/coaching" c'est très à la mode de parler de spiritualité. Or, parler de spiritualité n'est pas un fait anodin.

Entrer en contact avec son être profond, avec le désir de son âme, est en fait le but et l'aspiration de chacun d'entre nous. Certains en sont pleinement conscients, et sont dès lors actifs dans leur démarche spirituelle. D'autres n'en ont pas conscience, mais néanmoins cela existe.

Il ne s'agit pas de vous parler de l'existence ou non de Dieu, en fait pour moi la spiritualité et la religion sont deux choses bien distinctes. La spiritualité se veut active, il s'agit de développer un certain niveau de conscience de l'être. Que l'homme soit en contact avec cette partie plus grande que lui et qui le dépasse.

S'il vous est déjà arrivé de vous sentir transporté, inspiré, pour réaliser une œuvre artistique, ou même simplement faire la cuisine, et bien vous êtes à ce moment précis en contact avec qui vous êtes réellement.

Cette partie de vous, si je peux m'exprimer ainsi, est celle qui guide vos rêves et vos désirs. Et répondre c'est répondre à l'appel de l'âme, à l'élan de votre cœur.

Il n'y a pas une liste de choses à faire, mais il y a la nécessité de "lâcher le mental". Qu'est-ce que cela signifie ? Lâcher le mental, c'est faire un avec votre désir, sur le plan de votre corps, sur le plan émotionnel, et ensuite, mais ensuite seulement aligner vos pensées avec ce désir. 

Si vous commencez par vous dire que cela n'est pas raisonnable ou pas réalisable, il est fort à parier, que vous allez générer de la frustration, de la colère ou de la tristesse, et ainsi vous n'allez pas pouvoir vous mettre en mouvement pour répondre à ce désir qui est en vous. Or répondre à ce désir, est pour moi une démarche naturelle, nécessaire même, si on veut vire heureux, en harmonie avec nous-mêmes, et avec les autres, et surtout avoir une bonne santé.

En général, notre éducation et notre société ne nous ont pas permis d'explorer et d'exploiter pleinement ce côté de nous-mêmes, conséquences, on se retrouve confronté à des difficultés récurrentes. Et ce parce que la Vie est généreuse avec nous, elle nous présente plusieurs fois, sous des formes et des circonstances différentes, la même leçon à apprendre. Tant que nous n'aurons pas compris cela, nous tournerons encore et encore dans les mêmes schémas.

C'est en cela qu'il me semble nécessaire d'avoir une approche holistique, et que thérapie et spiritualité vont de pair. Il ne saurait être question de développement de l'être humain, sans tenir compte de son aspect spirituel.

"L'homme mérite qu'il se soucie de lui-même car il porte dans son âme les germes de son devenir." Carl G. Jung